Discours sur la situation de la nation prononcé par son excellence monsieur (...) - EXPERTS D'AFRIQUE
Choisir votre langue : Français | English | Español
 


A l’intention d’experts

EXPERTS D’AFRIQUE INC. Recherche des consultants et ingénieurs pour la constitution d’une base de données d’experts consultants et d’ingénieurs. Tout expert consultant ou ingénieur travaillant dans un des domaines de compétence du Consortium et désirant exécuter des missions avec lui peut faire parvenir son Curriculum Vitae à l’adresse

jobs@expertsdafrique.com
expertsdafriqueinc@gmail.com
AUTRES RUBRIQUES
NOS ACTUALITES

Discours sur la situation de la nation prononcé par son excellence monsieur Yacouba Isaac ZIDA, premier ministre, chef du gouvernement vendredi 12 juin 2015
Le premier ministre Yacouba Isaac Zida était face aux députés du Conseil national de la transition ce vendredi 12 juin 2015 en fin de matinée. Face au législateur, il a livré son Discours sur la siatution de lanation. L’exercice est classique pour être consigné dans la loi fondamentale burkinabè et ce (...) Lire la siute ...

Elaboration INDC Burkina Faso
Depuis le début du mois de Mai, le Burkina Faso a lancé le démarrage de l’étude d’élaboration de son INDC (as Intended Nationally Determined Conributions) en vue de sa participation à la COP21 qui devrait se tenir en Décembre 2015 à (...) Lire la siute ...

EXPLOITATION MINIÈRE:35 COMPÉTENCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI
L’Universal institute mining mangement (UI2M) a organisé ce samedi 13 juin 2015 la sortie de la promotion des Premiers opérateurs miniers certifiés du Burkina Faso formés par l’institut. La cérémonie s’est tenue sous le patronage du ministre en charge des mines et le parrainage du Président de la (...) Lire la siute ...
NEWSLETTER

Se désinscrire
 
Discours sur la situation de la nation prononcé par son excellence monsieur Yacouba Isaac ZIDA, premier ministre, chef du gouvernement vendredi 12 juin 2015

Le premier ministre Yacouba Isaac Zida était face aux députés du Conseil national de la transition ce vendredi 12 juin 2015 en fin de matinée. Face au législateur, il a livré son Discours sur la siatution de lanation. L’exercice est classique pour être consigné dans la loi fondamentale burkinabè et ce sont les alinéas 2 et 3 de l’article 109 qui le consacrent : “Le premier ministre expose directement aux députés la situation de la Nation lors de l’ouverture de la première session de l’Assemnlée nationale. Cet exposé est suivi de débats et ne donne lieu à aucun vote”. Exercice classique certes, mais une toute première pour Yacouba isaac qui a moins d’un an à la primature. Pour un premier examen de passage, c’est un discours de 64 pages (support papier) qu’il a prononcé, sur 2 heures 04 minutes précises. Le discours dans son intégralité.

  • Monsieur le Président,
  • Mesdames et messieurs les Députés,

C’est un honneur et un réel plaisir pour moi, de sacrifier à cet exercice qu’exige notre loi fondamentale, faisant obligation au chef du Gouvernement, de rendre compte de sa gestion des affaires de l’Etat, au moyen d’un exposé sur la situation de la Nation, livré devant la Représentation Nationale.
Le présent discours s’inscrit dans un contexte particulier où notre pays a connu au dernier trimestre de l’année 2014, une situation sociopolitique des plus difficiles de son histoire. Une crise politique profonde a touché les fondements de la république et a conduit à une insurrection populaire qui s’est soldée par la chute du régime du président Blaise Compaoré le 31 octobre 2014.
En effet, lors des journées des 30 et 31 octobre 2014, le peuple tout entier, surtout sa frange jeune, comme un seul homme s’est levépour dire non à la révision de l’article 37 de notre constitution, à l’impunité, à la violation des droits humains, à la dégradation avancée des conditions de vie, à la corruption et à la patrimonialisation de l’Etat.
Depuis lors, l’ensemble des acteurs de la vie nationale, dans un esprit patriotique, a mis en place de façon consensuelle et inclusive des organes transitoires, notamment un Gouvernement de transition et un Conseil National de la Transition, dont l’action devra permettre en 12 mois de renouer avec une vie constitutionnelle normale.
Je saisis cette occasion solennelle pour saluer une fois de plus le courage du peuple Burkinabè qui s’est sacrifié au prix de la vie de nombre de ses fils, pour le respect de la constitution et l’ancrage de la démocratie. Je voudrais réitérer aux familles éplorées, les condoléances les plus attristées du Gouvernement et aux blessés nos vœux de prompt rétablissement. A la mémoire de nos martyrs, je vous demande d’observer une minute de silence

RECHERCHE
LIENS UTILES
 
NOUS SUIVRE
PROJETS EN COURS
 
Nos Parténaires

  © Cabinet EXPERTS D’AFRIQUE INC. | Conception KEMAFA CONCEPT   Web Mail | Se connecter